Licence : Gage de réussite

Bien que le Master MEEF soit ouvert à tous les titulaires d’une licence générale du domaine, c’est une formation exigeante qui demande des connaissances transverses. En effet, le Master MEEF sollicite la maîtrise d’une ou plusieurs disciplines que le futur professeur devra enseigner, mais aussi les connaissances du métier d’enseignant.

C’est la raison pour laquelle la réussite en Master et au concours se prépare dès la licence avec trois objectifs à la clé :

  • Objectif n°1 : maîtrise des compétences disciplinaires voire pluridisciplinaires. Par exemple, pour devenir professeur de physique-chimie, une licence en physique ne suffira pas : il est conseillé de faire une licence axée sur ces deux matières.
  • Objectif n°2 : connaissance du métier et acquisition d’un premier savoir-faire professionnel. Des unités d’enseignement (UE) de pré-professionnalisation sont proposées dès la L2 par les 4 universités de l’académie de Montpellier. Elles visent à apporter à l’étudiant une première connaissance du système éducatif et du métier d’enseignant. Ces UE comportent des stages d’observation qui seront aussi l’occasion de développer une réflexion critique sur la pratique du métier. Le dispositif EAP est articulé avec ces UE.
  • Objectif n°3 : maîtrise d’une langue étrangère et maniement de l’outil numérique. Avec l’évolution des dispositifs d’enseignement, les professeurs sont amenés à utiliser régulièrement les technologies numériques dans l’exercice de leur métier. En licence, les étudiants acquièrent les premières compétences en informatique dans le cadre de la préparation du C2I (Certificat informatique et internet). De même, la maîtrise d’une langue étrangère doit se poursuivre pendant la licence afin d’atteindre le niveau B2 attendu pour tous les enseignants (autres que les enseignants de langue).